Sept. 2017 : lancement du projet FUI EC-BRIDGE

EC-BRIDGE  – Education-Curation Bridge/Éducation et expériences culturelles

Le projet EC-BRIDGE est un projet de recherche-développement partenarial financé par le Fonds Unique Interministériel (FUI ) géré par BPI France.

Consortium  :

  • Entreprises : MAZEDIA, Nantes (porteur du projet) ; MASKOTT, Le Puy-Lyon.
  • Unités de recherche : Laboratoire DUKe,  Université de Nantes ; Institut français de l’éducation (ENS de Lyon) et  laboratoire ECP (Lyon 2).
  • Institutions muséales : Cité des Télécoms-Fondation Orange (Lannion) ; Musée Gallo-Romain (Saint-Romain-en-Gal).

L’objectif principal du projet EC-Bridge est de mettre à profit les possibilités données par les technologies numériques pour rapprocher et rendre solidaires les expériences éducatives dans trois espaces souvent disjoints : dans les musées et les lieux patrimoniaux, dans les établissements scolaires, et enfin dans les familles.

Depuis l’institutionnalisation du monde éducatif et du monde muséal et patrimonial tout au long du XIXe siècle, ces deux sphères ont évolué autant de façon solidaire (du fait de la similitude de leurs missions éducatives) que de façon isolée (du fait de leurs histoires et évolutions respectives). Depuis plusieurs années, en France, les deux ministères de l’Éducation nationale et de la Culture invitent ces deux mondes à coordonner leur mission commune d’éducation culturelle. Cette évolution s’inscrit à l’échelle européenne et internationale dans les définitions de l’éducation artistique et culturelle, et dans les évolutions des programmes scolaires qui invitent à tirer profit de leur complémentarité.

Au plan pédagogique, cette visée éducative coordonnée se traduit par la mise en relation dynamique de ce qui en jeu dans les deux contextes : les compétences sollicitées lors des visites, les objectifs d’apprentissage scolaires.

Au plan technologique, cela nécessite de rendre interopérables les contenus produits dans les deux institutions (scolaire et culturelle) en permettant aux enseignants et aux médiateurs de concevoir des activités sur-mesure à destination des élèves et de leurs familles, qui s’appuient sur un ensemble de ressources documentaires rendues disponibles pour des usages très diversifiés, dans une démarche ouverte.

Les partenaires du projet ont bien conscience que les processus éducatifs ne s’arrêtent pas aux seuils de l’école ou du musée. C’est la raison pour laquelle ce projet de mise en cohérence et en continuité de l’expérience muséale et scolaire cherche à intégrer ce qui se joue, en famille, avant et après la visite. Grâce à la récupération des activités faites en classe et lors de la visite, les élèves peuvent valoriser leurs travaux et engager un dialogue avec leurs parents sur cette base, ce qui permet d’inscrire dans la socialisation familiale les processus d’apprentissage.

Ce projet vise la création d’un logiciel reliant les plateformes dédiées au monde de l’éducation et de la médiation culturelle, pour proposer aux institutions culturelles des supports pour des expériences éducatives nouvelles reliant l’école, les lieux de visite et les familles.

Le projet réunit des entreprises qui ont une compétence reconnue dans la production de ressources numériques pour le monde muséal (Mazedia) et pour le monde éducatif (Maskott) ; des institutions muséales qui ont une expérience de collaboration avec les institutions scolaires (Cité des Télécoms de Lannion, Musée gallo-romain de Lyon Fourvière) ; et des programmes de recherche sur l’analyse des usages (DUKe-Université de Nantes) et sur l’éducation artistique et culturelle comme ambition partagée par des partenaires multiples, dans et hors l’école (programme AlféA, IFÉ-ENS de Lyon/Lyon 2).

      

Art(s), langage(s), formation, éducation, apprentissage(s)